Art contemporain : les expositions à ne pas manquer cet été !

Afficher/cacher le menu
(c) Sam Jinks, Kneeling woman, 2015. Courtesy of the artist, Sullivan+Strumpf, Sudney - Institut fur Kulturaustausch, Tubingen
Publié le 21/06/2021
Par Mylène

Cet été on rêve d’évasion, de couleurs et de beaucoup de bonne humeur. Alors entre deux terrasses et un bain de soleil, les musées bruxellois nous ouvrent grand leurs portes pour mieux épicer les beaux jours ! Une touche d’hyperréalisme, un soupçon de design pop, quelques œuvres iconiques de Pierre et Gilles, de Pierre Alechinsky ou de Roger Raveel : d’une expo à l’autre, on vous souffle tous les rendez-vous incontournables pour un été arty !

ICONS

Pierre et Gilles, La Madone au cœur blessé – Lio (détail), 1991 – Pinault Collection

La Fondation Boghossian – Villa Empain déroule le fil d’un genre emblématique de l’art sacré : les icônes. Depuis l’Antiquité jusqu'à nos jours, Icons dévoile comment l’art et le spirituel n’ont cessé de s’entrecroiser avec une inventivité sans cesse renouvelée. Outre les icones russes et européenne à la sobriété toute en retenue, l’exposition convoque également quelques artistes contemporains tels que Pierre et Gilles, Wim Delvoye ou Annette Messager, qui revisitent, subvertissent ou détournent la tradition avec talent !  

Jusqu’au 24 octobre à la Fondation Boghossian – Villa Empain 

Je découvre sur agenda.brussels

HYPERREALISME SCULPTURE

(c) Sam Jinks, Kneeling woman, 2015. Courtesy of the artist, Sullivan+Strumpf, Sudney - Institut fur Kulturaustausch, Tubingen

Expo iconique ayant fait le tour du monde, « Hyperrealism Sculpture. Ceci n’est pas un corps » arrive à Bruxelles. Au-delà du réalisme, cette expo célèbre le corps sous toutes ses coutures et convoque certaines des œuvres les plus marquantes de l’histoire contemporaine de l’art. Textures de peau, jeux de carnation, plis, chevelures…les sculptures jouent l’illusion pour mieux nous bluffer. Avec les œuvres des pionniers du mouvement né aux Etats-unis (Duane Hanson, George Segal) et des nouvelles générations (dont la belge Berlinde de Bruyckere). Fort de ses 5 mètres de long, l’iconique nouveau-né géant de Ron Mueck nous interroge avec force sur ce qu’être au monde signifie. Incontournable !

Du 25 juin au 7 novembre à Tour et Taxis

Je découvre sur agenda.brussels

JACQUELINE DE JONG– THE ULTIMATE KISS

Jacqueline de Jong, The pain is beautifull, 1971. Private collection. Photo: Gert-Jan van Rooij

Figure clé de l’avant-garde d’après-guerre, l’artiste néerlandaise Jacqueline de Jong est mise à l’honneur au Wiels. Depuis les années 60, la peintre s’affirme comme une personnalité incontournable de l’art des années de contestation avec une énergie imparable. Expressionniste, figurative et naïve à la fois, son œuvre se joue du monstrueux et de l’énigmatique. Par sa spontanéité et son style excessif, The Ultimate Kiss témoigne de la libération sexuelle et d’un érotisme sans entrave. 

Jusqu’au 15 août au Wiels   

Je découvre sur agenda.brussels

CHAISE.STOEL.CHAIR - DEFINING DESIGN

© photos : Design Museum Brussels – Liophotography

Farfelues, colorées ou minimalistes, en bois, en plastique et même en métal, les chaises sont à l’honneur au Design Museum Brussels ! Du banc au sofa en passant par le tabouret, on peut y croiser 100 pièces emblématiques telles que la fameuse Red Blue chair de Gerrit Rietveld ou encore la Thonet, première chaise produite en série à la fin du 19e siècle. D’une chaise à l’autre, les couleurs pop du fauteuil gonflable Blow ou les courbes de la chaise longue LC4, dessinée par Charlotte Perriand et Le Corbusier nous donnent des envies d’après-midi de farniente sans fin…

Jusqu’au 29 août au Design Museum Brussels 

Je découvre sur agenda.brussels

PIERRE ALECHINSKY – CARTA CANTA 

Pierre Alechinsky: Carta Canta © Pierre Alechinsky

Les courbes sensuelles des œuvres de Pierre Alechinsky nous font de l’œil aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique. Carta Canta présente une sélection d’œuvres sur papier de celui qui fut l’un des membres fondateurs du mouvement COBrA. Colorées, souples, fluides et sensibles ses calligraphies, aquarelles et eaux-fortes flirtent tantôt avec l’abstraction tantôt avec le surréalisme, et nous transportent vers un ailleurs. De salles en salles, Carta Canta ne cesse de tisser des liens entre l’artiste et la collection des MRBAB, d’Ensor à Magritte

Jusqu’au 1er août aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique

Je découvre sur agenda.brussels

ROGER RAVEEL

Roger Raveel. Une rétrospective Roger Raveel, Homme avec fil de fer au jardin, 1952-1953, Collection de la Communauté flamande/Musée Roger Raveel

Roger Raveel va mettre du soleil dans notre été ! Les œuvres vibrantes de celui qui fut l’un des principaux peintres belges de la seconde moitié du vingtième siècle sont mise à l’honneur à Bozar. A l’occasion du centenaire de sa naissance, plusieurs volets thématiques explorent son univers singulier. Entre figuration et abstraction, ses toiles aux couleurs vives font dialoguer les vides et les pleins, tandis que ses lithographies jettent un jour nouveau sur le quotidien, à la frontière entre rêve et hallucination. 

Jusqu’au 21 juillet à  Bozar

Je découvre sur agenda.brussels

A lire aussi...

Voir plus