En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies, y compris des cookies tiers Plus d'infos

Accepter

Octobre, le Mois de la mode à Bruxelles... Pour une mode élégante et responsable !

Afficher/cacher le menu
@karinatess
Publié le 12/10/2020
Par Richard Harris
Journaliste

Que vous soyez un fan toujours à l’affut des nouvelles tendances, un professionnel de la mode ou un simple profane, le mois de la mode à Bruxelles a énormément à vous offrir ! Expositions thématiques, défilés, conférences, ateliers ou films documentaires rythment en beauté le mois d’octobre. Notre sélection pour s’émerveiller, s’étonner, mais également penser une mode plus vertueuse…à toute allure !

La mode fait son show

Prenez la pose ! Mais finalement, qui pose pour qui ? Les grandes maisons de couture mènent-elles encore la danse, ou bien doivent-elles s’aligner sur les influenceurs en ligne ? « Always stylish, never trendy », disait Diana Vreeland. Que dirait aujourd’hui cette icône sans égale ? Qu’est-ce qui est stylé et qu’est-ce qui est simplement tendance ? Et qu’en est-il de la « fin de la mode » dont on parle tant ?

Comment un musée consacré à la mode accomplit-il sa mission aujourd’hui ? Quelles pièces acquiert-il pour ses collections ? Quel est son rôle, et comment préserve-t-il l’équilibre entre les splendeurs éphémères et superficielles au cœur de la mode et les réalités plus éthiques, inclusives et écologiques ?  À une époque marquée par de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux, des tendances alimentées par le profit et des impératifs moraux, à quoi se raccroche un musée de la mode ? Tant de questions dans un monde en constante mutation. Le Musée Mode & Dentelle, (s’ex)pose et tente de répondre à nos interrogations…à moins qu’il n’en soulève de nouvelles !

Le Musée Mode et Dentelle (s’ex)pose > 03/01/21

Plus d'informations

Mode Bruxelles musée - (c) Museum of Fashion and Lace

Les créateurs de mode masculine belge comptent parmi les plus influents au monde, mais aucun musée belge n’avait encore consacré d’exposition à la mode masculine. Contrairement au monde animal, où les mâles de l’espèce ont généralement un plumage coloré et tape-à-l’œil, l’homme moderne est prisonnier du costume-cravate sobre, et le choix qui s’offre à lui en dessous de la taille est on ne peut plus limité. Jusqu’au XVIIIe siècle pourtant, l’homme occidental était bien souvent comme un paon en parade. L’exposition Masculinities du Musée Mode et Dentelle présente l’évolution des codes de la masculinité, y compris la lente libération de ces quarante dernières années. Ce retour à la liberté s’est accéléré avec l’expansion continue du débat et du questionnement des rôles prescrits pour chaque genre. L’exposition présente des créations des designers belges Raf Simons, Walter Van Beirendonck, Namacheko, Mosaert, Xavier Delcour et Vêtements, mais aussi de créateurs internationaux tels que Jean Paul Gaultier, Off-White, John Stephen, Giorgio Armani, Comme des Garçons et Vivienne Westwood & Malcolm McLaren. Ces œuvres célèbrent la créativité et le talent des créateurs contemporains tout en retraçant l’évolution de la mode masculine, qui suit l’évolution de la notion de masculinité – ou plus précisément des nombreuses masculinités de la société contemporaine.

Le Musée Mode et Dentelle : Masculinities, > 13/06/21

 

Plus d’informations

Un petit détour par le mois de novembre s’impose pour inclure le Marché européen de la mode et de la création durables, organisé par la République tchèque, l’Estonie, les Îles Féroé, la Hongrie, la Lituanie, le Luxembourg, la Pologne, la Slovaquie et la Suède pour présenter ce qu’ils font de mieux en matière de chaînes d’approvisionnement courtes et écoresponsables et d’upcycling dans la mode et le design. Pour ceux qui voudrait aborder cette nouvelle tendance de plus près, de nombreux ateliers porteront sur la réutilisation et la reconversion créative de produits non désirés ou de rebut pour en faire de nouveaux matériaux. Dans la mode, cela se traduit souvent par l’utilisation de vieux vêtements ou de chutes de tissus pour en créer de nouvelles pièces plus créatives et plus qualitatives, le tout sans utiliser de nouvelles ressources ! Equitable et durable, ce salon organisé par EUNIC Brussels (European Cultural Institute Network) en partenariat avec MAD Brussels se déroule aux Halles Saint-Géry !

Salon de la création équitable – marché européen de la mode et de la création durables (Fair Design Fair – European Sustainable Fashion and Design Market), 07/11/20 > 08/11/20

Plus d'informations

Repenser la mode

Quand on achète un nouveau vêtement, pense-t-on aux conditions de travail des petites mains qui l’ont fabriqué ? Pour nous sensibiliser à cette question capitale, le centre culturel De Markten organisera une après-midi et une soirée d’événements et d’activités visant à déconstruire et à repenser l’industrie de la mode du point de vue du statut et du bien-être des travailleurs du secteur dans le monde entier et de son empreinte écologique mondiale. Si vous essayez d’acheter vos vêtements de manière responsable, de recycler et de pratiquer l’upcycling, mais que vous ne savez pas comment avoir un véritable impact sur le secteur du textile, cette journée est faite pour vous !

Qui fabrique vos vêtements ? Dans quelles conditions ? Comment consommer différemment ? Comment soutenir les travailleurs du tiers-monde ? Comment contribuer à transformer cette industrie de manière humaine et écologique ?

« Derrière l’étiquette » guidera une série de débats et de conférences, qui vous aideront à prendre des mesures pour lutter contre la Fast Fashion. Parmi les activités de cette journée, vous pourrez participer à une séance de lèche-vitrine comme vous n’en avez jamais connu et découvrir les réalités parfois déplaisantes du monde de la Fast Fashion. Un brunch sera suivi de conférences sur l’histoire de la pollution et de l’exploitation dans le secteur, mais aussi sur les solutions possibles : les vêtements écologiques et éthiques de demain. Le label Made in Europe offre-t-il une garantie de conditions de travail décentes ? La projection d’un documentaire tourné en Macédoine du Nord soulèvera des questions. Après un cocktail en soirée, la projection du film Precious juxtaposera la vie d’un travailleur indien et celle d’un consommateur européen.

En raison des règles instaurées face à la pandémie, les participants sont invités à s’inscrire à l’avance aux ateliers. Il est possible de se présenter sans réservation le jour de l’événement, mais le nombre de places est limité.

 Derrière l’étiquette : Journée de résistance à la Fast Fashion, le 10/09 de 12h15 à 20h00

 

Plus d'informations