En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies, y compris des cookies tiers Plus d'infos

Accepter

Danse et performance, la rentrée culturelle en mouvement !

Afficher/cacher le menu
(c) Ahmad Odeh
Publié le 21/09/2020
Par Richard Harris
Journaliste

Les troupes de danse bruxelloises sont dans les starting-blocks ! Après un arrêt forcé de plusieurs mois, elles ont relevé le défi de se réinventer et reviennent avec de nouvelles créations…en toute sécurité et pour notre plus grand plaisir !

Nous avons rencontré Patrick Bonté, directeur artistique des Brigittines, Agnes Quackels, et Barbara Van Lindt, toutes deux coordinatrices générale et artistique du Kaaitheater, pour savoir ce que leur nouvelle programmation nous réserve pour les prochains mois…

danse performance Kaaitheater Bruxelles  - Drumming (c) Herman Sorgeloos

Quels sont les spectacles de danse qui vont marquer la saison 2020/21 ?

Patrick Bonté : Nous avions initialement prévu de consacrer tout le mois d'octobre à l'œuvre de l'artiste suisse Chantal Michel. Ces représentations auraient dû avoir lieu dans l’ensemble de nos locaux, y compris l'ascenseur et se seraient terminées par un dîner assis pour soixante personnes : mais en raison de la crise sanitaire, rien de tout cela n'est possible cette année. Aux Brigittines, la saison officielle commence le 20 novembre avec le concert d’Ars Musica. Mais avant cela, nous avons créé les « Unpredictable Saturdays » qui auront lieu un samedi sur deux à partir du 29 août. Il s'agira de solos à l'intérieur et à l'extérieur du bâtiment, de concerts, d'installations vidéo et d'un spectacle pour les enfants. Bref, des productions festives et joyeuses qui ont été pensées pour relancer la saison avec le sourire ! En dehors de cela, nous comptons aussi de nombreuses « Double evenings » au cours desquelles notre public pourra assister à deux productions différentes, l'une à 19h et l'autre à 20h30. Il sera même possible de manger un morceau entre les deux ! Parmi eux, « Marée haute » d'Estelle Delcambre, qui mêle danse et body painting. Il ne dure que cinq minutes, mais est très réussi. On compte également « L'Art de conserver la santé » d'Ondine Cloez, qui tout en dansant et chantant des formules médicales, pose un regard drôle et décalé sur la médecine médiévale.

Agnes Quackels : Au Kaaitheater, nous avons beaucoup de choses à venir cette saison qui sont décrites en détail sur notre site web. Mais il y aura une programmation supplémentaire d'ici le début de la vente des billets, le 27 août

danse performances Les Brigittines Bruxelles  - (c)Guillaume Escallier

"Nous avons créé les « Unpredictable Saturdays » qui auront lieu un samedi sur deux à partir du 29 août. Il s'agira de solos à l'intérieur et à l'extérieur du bâtiment, de concerts, d'installations vidéo et d'un spectacle pour les enfants. Bref, des productions festives et joyeuses qui ont été pensées pour relancer la saison avec le sourire !"

Patrick Bonté, Les Brigittines

Pouvez-vous nous donner un aperçu des temps forts de cette saison de danse ?

A Q : Le programme de cet automne est fortement coloré par la Covid-19, qui a beaucoup influencé la création. Par exemple, « Drumming », le classique d'Anne Teresa De Keersmaeker/Rosas devait être interprété sur une musique live d'Ictus. Mais au début de l’été, il était impossible de répéter le spectacle avec une grande troupe de danseurs et de musiciens. De Keersmaeker a donc décidé de retravailler la chorégraphie pour une plus petite troupe, sans musique live et pour une audience réduite. « Drumming » sera joué 20 fois en octobre, au Rosas Performance Space.

Nous présentons aussi « Blue Skies Forever », premier spectacle du jeune collectif Buren, basé à Bruxelles. En maniant l’ironie, l’humour et un imaginaire résolument tourné vers l’avenir, ils jouent avec des thèmes tels que le féminin, la musique pop et les fantasmes néolibéraux. Développant un univers visuel fort, fait de couleurs, d'images, d'objets, de danses et de chants, ils renversent les clichés qui continuent à dominer les représentations des femmes aujourd'hui.

 

P B : Je retiens le court solo d'Eléonore Valère-Lachky, « Courir les yeux fermés au bord d'un ravin », que nous présenterons plusieurs fois au cours de la saison. Tandis qu’elle danse, sa voix enregistrée évoque la crise écologique. Une bande-son sous la forme d’un simple appel à l'action citoyenne mais extrêmement bien documenté. Nous avons trouvé vraiment percutant, l’équilibre entre la danse et le texte, de sorte que l'un n'a jamais à porter l'autre. Une performance remarquable !

Danse performances Kaaitheater Bruxelles  - Buren, Blue skies Forever (c) Joeri Thiry Stuk

Y a-t-il un thème général qui donne le ton de l’ensemble de la saison ? Comment caractériseriez-vous la saison si vous la présentiez à quelqu'un ?

 

P B : Chaque année, nous imaginons une accroche qui résume ce vers quoi nous tendons, un lien entre l'art et la réalité. Cette année, c'est « Imagination is a Shifting Form of Unpredictable Beauty » qui nous sert de fil conducteur. L’accent est mis sur des œuvres qui créent leurs propres langages. De styles très disparates, elles créent toutes un univers singulier. Notre plus grand espoir est de créer une alternative inventive au réel, de mettre la recherche au cœur de ce que nous faisons. Dans le monde post-pandémique, nous devons réinventer la liberté et à nos yeux, l'art en est capable !

Barbara Van Lindt : Dans les années à venir, le Kaaitheater sera guidé par la question « How to be many ? » Plus qu’un thème de saison, il s’agit pour nous d’un mantra pour les années à venir. C'est une interrogation qui résonne à plusieurs niveaux dans notre société. Comment multiplier les perspectives et travailler à un théâtre plus inclusif ? Un théâtre qui serait un espace pour de nombreuses voix, de nombreuses histoires et de nombreux corps. Un théâtre par et pour beaucoup.

Danse performance Les Brigittines Bruxelles  - Magnificent4 Hong Kong © Stéphane Broc

"Dans les années à venir, le Kaaitheater sera guidé par la question « How to be many ? » Comment multiplier les perspectives et travailler à un théâtre plus inclusif ? Un théâtre qui serait un espace pour de nombreuses voix, de nombreuses histoires et de nombreux corps. Un théâtre par et pour beaucoup. "

Barbara Van Lindt, Kaaitheater

Suite à la crise sanitaire, quelles mesures ont été prises pour le confort et la sécurité de tous ? Avez-vous dû repenser certaines représentation ou en adapter la mise en scène ?

B V L : Aujourd'hui - mi-juillet - nous pouvons le dire : aller au théâtre sera désormais un rituel tout à fait différent. Au Kaaitheater, la sécurité et la santé des artistes, du personnel et du public passent avant tout. Nous laisserons plus de temps au public pour entrer dans la salle, et chaque groupe (bulle) sera placé par notre personnel. De plus, conformément aux mesures gouvernementales, la distanciation physique sera respectée. Cela signifie qu'il y aura moins de places disponibles, c'est pourquoi nous avons décidé de proposer notre programme uniquement dans la grande salle du Kaaitheater et de ne pas présenter d'activités publiques au Kaaistudio, notre deuxième salle, plus petite. La passage d’une petite scène à une scène plus grande, est une occasion passionnante pour explorer la problématique des changements d’échelle. Certains artistes adaptent en effet leurs performances en conséquence. Mais le mois de septembre est encore loin, qui sait ce qui sera (ou ne sera pas) possible d'ici là ?

 

P B : Pour la sécurité des artistes, nous avons transformé Les Brigittines : chaque étage est autonome, nous avons systématisé les allées à sens unique et le port du masque est obligatoire pour chaque déplacement. Pour le public, nous verrons comment les choses évoluent, mais pour l'instant, nous nous efforçons d'être aussi rassurants et stricts que possible. Pour les « Unpredictable Saturdays », nous maintiendrons la distance physique requise et le port du masque. La plupart des représentations sont des solos, nous n'avons donc pas eu à changer la mise en scène. Pour les autres représentations, les acteurs ont créé des bulles.