En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies, y compris des cookies tiers Plus d'infos

Accepter

Les galeries bruxelloises rouvrent progressivement leurs portes ! Focus sur les artistes belges et bruxellois 

Afficher/cacher le menu

Depuis le 11 mai, les amateurs d’art contemporain, les esthètes et les curieux peuvent à nouveau parcourir des yeux les cimaises des galeries bruxelloises et goûter au dynamisme artistique de la ville !

Dans le cadre de ces réouvertures tant attendues, agenda vous propose un focus sur la scène contemporaine locale au travers de plusieurs expositions, solo ou collectives, qui mettent à l’honneur des artistes belges et bruxellois. Installations, peinture, arts graphiques ou encore art cinétique…c’est un parcours à l’image de la diversité artistique de la capitale européenne que dessinent les expositions du moment !  

Avertissement:  Pour accueillir les visiteurs dans les meilleures conditions sanitaires possibles, les galeries ont mis en place des normes de sécurité renforcées. Outre la stricte limitation des visiteurs et le respect des distances physiques, la plupart des galeries ne sont accessibles que sur rendez-vous préalable. Par ailleurs, le port du masque est fortement recommandé et les vernissages sont suspendus pour l’instant. Avant de vous rendre sur place nous vous encourageons à prendre contact avec les galeries afin de connaître plus en détail les conditions d’accès, ainsi que les normes appliquées.

LMNO Gallery, « Dessiner l’invisible » Pep Vidal & Lise Duclaux (12 mai -15 août) 

Année après année, Lise Duclaux, artiste française installée à Bruxelles, prend le vivant pour matière première. Fascinée par le végétal, elle va jusqu’à organiser des promenades commentées portant sur la flore qui se déploie secrètement dans les rues, les parcs et les recoins de la capitale. Depuis le 12 mai, son travail graphique est exposé à la LMNO Gallery dans le cadre de l’accrochage « Dessiner l’invisible ».

De la graine à la racine, en passant par les herbes folles et les fleurs urbaines les dessins de Lise Duclaux explorent le règne naturel avec beaucoup de minutie. Quand elle saisit les méandres du système racinaire d’un pissenlit ou le délicat entrelac des feuilles, elle invite à poser les yeux sur des végétaux que l’on oublie parfois de regarder tant ils nous semblent anodins. Sur le papier, elle dévoile la beauté cachée d’une nature en noir et blanc rehaussée parfois de quelques touches de couleur. Son univers, entre parfaitement en écho avec celui de l’artiste espagnol Pep Vidal, qui entreprend un travail graphique plein de poésie autour de la vie d’un nuage, de sa naissance à sa disparition. Tous deux donnent à voir l’invisible.

Plus d'informations

Hopstreet Gallery, « Elke Andreas Boon: In convenience we trust » (14 mai - 6 juin)

(c) We Document Art – Courtesy the artist & Hopstreet Gallery

La plasticienne gantoise Elke Andreas Boon voyage d’un médium à l’autre. Elle glisse du portrait photographique au dessin en passant par la vidéo, l’installation et la sculpture, mais toujours avec une belle dose d’impertinence. Son exposition actuelle à la Hopstreet Gallery, rend hommage à la diversité de son travail sans perdre de vue son sens de l’humour.

Parfois caustique et souvent absurde, il lui fait figer le temps en plantant des clous dans une horloge pour empêcher la course infinie de ses aiguilles, ou la pousse à assimiler un visage christique à une balle de ping-pong. Mais ses œuvres expriment aussi la poésie d’un quotidien sublimé, comme lorsqu’elle rehausse de peinture dorée une série de verres anciens et de tasses en porcelaine. En oscillant entre légèreté et gravité, douceur et âpreté « In convinience we trust » nous prend par la main pour nous faire sortir de notre zone de confort.

Plus d'informations

Galerie Meessen de Clercq, « Don’t Be Frightened, Mr Gould Is Here » (19 mai – 30 juin)

Benoît Platéus, Carrab la, 2020, Courtesy of the artist and Meessen De Clercq, Brussels.

Lauréat de la Jeune Peinture Belge en 2003, Benoît Platéus vit et travaille à Bruxelles. En 2019, le WIELS lui a consacré une première grande rétrospective, révélant les différentes facettes d’une esthétique protéiforme. Jusqu’au 30 juin, c'est au tour de la Galerie Meessen de Clercq de lui accorder une place de choix dans son expo collective « Don’t Be Frightened, Mr Gould Is Here », qui s’articule autour de la notion d’interprétation dans l'art.

Parmi les œuvres de Claudio Parmiggiani ou d’Evariste Richer, c’est une série d’huiles sur toile inspirées des gravures de Pierre Bonnard que présente l’artiste belge. Un travail récent, qui reprend l’un de ses thèmes de prédilection : la transformation et la réinterprétation des images. Par toute une série de procédés, « Platéus agrandit, déplace, décompose et  fait basculer la représentation originelle dans un autre registre ». Comme autant de variations colorées, ses oeuvres frôlent l’abstraction, laissant à la subjectivité de chacun la possibilité de réinterpréter ce qu’il y voit.

Plus d'informations

Galerie Xavier Hufkens, « Michel François » (19 mai – 20 juin) 

Courtesy: Michel François et Xavier Hufkens, Brussels, (c) Allard Bovenberg, Amsterdam

Jusqu’au 20 juin prochain, la Galerie Xavier Hufkens, dédie ses murs au bruxellois Michel François. Connu pour son œuvre protéiforme où se mêlent photos, vidéos, sculptures et installations, l’artiste, qui a représenté la Belgique à la Biennale de Venise en 1999, est le dernier à exposer à la galerie de la rue St-Georges, avant que le bâtiment ne subisse une rénovation majeure.

Pour l’occasion, l’exposition éponyme déploie une série de sculptures murales et d’installations où les différents états de la matière sont à l’honneur : la transparence du verre coloré, l’éclat de l’aluminium et des tubes d’argent ainsi que la facture brute du ciment s’y répondent. Parmi elles, on remarque une série d’œuvres tridimensionnelles particulièrement délicates, où le métal, tel un ruban, dessine un entrelac ponctué d’aimants. Les volumes s’équilibrent avec un sens de la géométrie et une simplicité sans pareil. Plus loin, une installation au sol trace une belle perspective ouvrant sur les jardins de la galerie et fait subtilement dialoguer architecture intérieure et l'extérieur.

Plus d'informations

La Patinoire Royale – Galerie Valérie Bach, « Ce Mouvement qui déplace les lignes » (26 mai – 09 août 2020)  

© La Patinoire Royale - galerie Valérie Bach. photo : Tanguy Aumont - Airstudio

 

Pour faire bouger les lignes, et réinsuffler une once de mouvement dans notre quotidien quelque peu ralenti, la Patinoire Royale propose, dès le 26 mai, une exposition dédiée à l’art cinétique et à ses nombreuses déclinaisons formelles. En rassemblant plusieurs générations d’artistes, elle fait voyager notre regard de reliefs animés en compositions mobiles et de Pol Bury (1922-2005) au jeune trio de créateurs belges, LAb[au].

Basé à Bruxelles, et actif depuis 1997, LAb[au] associe art, nouvelles technologies et démarche expérimentale. En jouant avec les formes, les algorithmes et le langage mathématique, leurs œuvres interrogent les notions de hasard, de finitude et de relativité. Telle une mosaïque vivante aux couleurs changeantes, la série des « Origamis » joue avec les tessellations du triangle dont la combinaison crée des motifs infinis. Grâce à de petits moteurs invisibles, les formes, les lignes et les couleurs se meuvent, en quête permanente de métamorphose. Des créations à géométrie variable et qui ne cessent de se réinventer !

Plus d'informations

Art Brussels lance une plateforme d'achat en ligne pour soutenir les galeries d'art contemporain

La foire Bruxelloise d’art contemporain Art Brussels lance une plateforme en ligne au profit de sa communauté de galeries et d’artistes. Cette nouvelle initiative digitale sera accessible du jeudi 28 mai 2020 à 11h (HEC) au lundi 15 juin 2020. La plateforme présentera de nombreuses galeries participantes à Art Brussels 2021, dont notamment les galeries Bruxelloises Rodolphe Janssen, Harlan Levey Projects, Sorry We’re Closed, C L E A  R I N G, Baronian Xippas, parmi d’autres… à découvrir !