Les meilleurs cinémas indépendants de Bruxelles à l’affiche

Afficher/cacher le menu
Publié le 09/06/2021
Par Mylène

Les cinémas sont ouverts ! Plaquez vos écrans, lâchez les plateformes de streaming scrollées jusqu’à l’épuisement et filez sans plus attendre vous ressourcer dans les salles obscures ! Mais avant de planifier votre séance, jetez un œil à notre liste des meilleurs cinémas indépendants de la capitale. Ces petites salles bruxelloises qui ont su conserver une personnalité unique, une programmation hors des sentiers battus et qui continuent de distiller une ambiance singulière. Du ciné d’art et d’essai, aux rétrospectives en passant par les films contemporains et le ciné de quartier, panorama des salles les plus emblématiques de la capitale.

Cinéma Nova

Nova cinéma (c) Julien Hayard

Dès sa devanture, le Cinéma Nova donne le ton avec un joyeux bric à brac pimenté d’audace et de couleurs. Loin des écrans commerciaux, ce cinéma unique en son genre prône une approche alternative et éclectique, un esprit singulier et non-conventionnel qui a fait sa réputation bien au-delà des frontières.

Restée dans son jus, la grande salle déploie un charme singulier avec ses murs décrépis, son balcon, sa petite fosse à orchestre et son incroyable plafond. Côté progra, le Nova diffuse autant des longs que des moyens ou courts métrages parfois expérimentaux et souvent rares. C’est l’endroit idéal pour vivre une expérience audio-visuelle d’un autre type dans un cadre inédit !

Le + : Se faire une toile sous un pont, dans l’enceinte d’une caserne ou dans une réserve naturelle ? C’est le pari un peu fou que relève PleinOPENair depuis maintenant 23 ans. Organisé tous les étés par le Cinéma Nova ce festival de cinéma en plein air et itinérant interroge la ville avec audace et un vrai sens de l’insolite !

Je découvre sur agenda.brussels!

Kinograph

Kinograph

Premier pop-up cinéma de Bruxelles, le Kinograph a trouvé sa place dans l’un des projets les plus cool du moment : le See U. Installé dans l’ancien auditorium de l’École Royale de Gendarmerie, ce ciné pas comme les autres est né d’une initiative citoyenne imaginée par le collectif CinéCité. Porté par une poignée d’amis motivés ce cinéma de quartier, volontairement décentré, se veut proche du quartier étudiant et de ses habitants.

On se pose sur ses sièges en velours bleu-vintage pour se régaler de nouveautés, de films cultes et de mini-festivals. A ne pas manquer, le cycle « Genre et cinéma ».

Le + : Le Kinograph, c’est aussi un ciné où le spectateur est libre de s’impliquer via le « club de prog » ou sur les réseaux pour faire entendre ses envies et contribuer à la programmation du cinéma

Je découvre sur agenda.brussels!

Cinématek 

Cinematek (c) Julien Hayard

On a tous frémi de plaisir à l’idée de (re)découvrir un classique, confortablement calés dans l’une des salles intimistes de La Cinématek. Avec l’une des collections de films les plus importantes au monde (71.000 titres !), sa programmation accompagne l’histoire du grand écran des origines à nos jours.

Entre anthologies, films rares, rétrospectives et cycles thématiques laissez-vous guider du cinéma muet aux chef-d ’œuvres contemporains. Envie d’une soirée hors du temps ? Ne manquez pas les ciné-concerts, où films muets sont accompagnés de piano live ! Installé au cœur du Palais des Beaux-Arts, cette institution incontournable répond à la belle équation : petites jauges, grosses pépites !

Le + : Pouvoir faire un tour, entre deux projections, au musée du cinéma attenant. Pour voyager dans l’histoire et la « préhistoire » du grand écran via boites optiques, ombres chinoises et films issus des fonds de l’institution.

Je découvre sur agenda.brussels!

Cinéma Aventure

Cinema Aventure (c) Julien Hayard

Caché au détour des rues animées du centre-ville l’Aventure est situé à quelques encablures de la Place de la Monnaie. Il voue ses écrans à une programmation éclectique où films grand public et films d’auteurs cohabitent en bonne intelligence. On raconte d’ailleurs que le roi Baudoin, grand cinéphile, aimait le fréquenter ! On s’y rend pour l’offre « documentaire » particulièrement bien étoffée, mais aussi pour voir et revoir des films plusieurs mois après qu’ils aient disparu de l’affiche des grands cinés.

Entièrement rénové début 2010, ce petit cinéma habillé de velours propose une ambiance cosy soulignée par des ambiance tamisées. Suffisamment rare pour être mentionné, le bar permet de boire un verre en attendant sa séance et même de siroter sa boisson dans la salle !

Le + : Les « love seats » ou « sièges pour les amoureux » placés sur la dernière rangée des salles. Ces sièges duos non séparés par des accoudoirs, permettent de profiter de projections tout confort…

Je découvre sur agenda.brussels!

Cinéma Palace

Cine Palace (c) Julien Hayard

Le Palace se présente comme un trait-d’union entre différents quartiers du centre de Bruxelles. Et pour cause, situé à la jonction du piétonnier, du district flamand, du quartier Lemonnier et du Boulevard Anspach, il brasse joyeusement les cinéphiles de tous horizons.

En plus d’être un vrai joyau architectural, ses murs racontent une partie de l’histoire cinématographique de la capitale. Dans les années 30 déjà, Le Palace (sacré plus grand ciné de Bruxelles) fut un temple du divertissement où, en plus des projections, se tenaient café-concerts et spectacles de music-hall. Presque 100 ans plus tard, les lieux ont gardé cet esprit festif et éclectique. Bref un cinéma pour tous, ouvert et vivant qui sait aussi bien se faire grand public que novateur.

Le + : Cet automne, le Palace accueillera la grande expo Louis de Funès de la cinémathèque française. Côté pile ou côté face, ce sera l’occasion de parcourir toutes les facettes de ce comédien incontournable et de redécouvrir sa filmographie.

Je découvre sur agenda.brussels!

Cinéma Vendôme

Cine Vendôme (c) Julien Hayard

Temple de la cinéphilie en plein cœur de Matonge, le cinéma Vendôme accueille depuis plus de 50 ans des générations d’amoureux du 7e art dans ses salles chaleureuses. Nombreux sont ceux qui se souviennent de ses mythiques ouvreuses.

Fidèle à son beau slogan, « Cultivez l’émotion », cette institution ixelloise défend le cinéma d’auteur et la diversité culturelle avant tout. Pionnier d’un cinéma de qualité, le Vendôme a fait le succès de nombreux films devenus mythiques (tels que Le Satyricon de ou Le Dernier Tango à Paris). Dans les années 70, ses nouvelles salles furent même inauguré par Sophia Loren herself ! Un déménagement et une poignée d’années plus tard, l’esprit de découverte et l’ambiance familiale du Vendôme battent toujours leur plein au 18 Chaussée de Wavre.

Le + : Au cinéma, le confort est roi. Au Vendôme, c’est calés dans les courbes généreuses d’un siège Pullman que vous goûterez aux plaisirs du 7e art.

Je découvre sur agenda.brussels!

Cinéma Galeries

Galeries (c) Julien Hayard

Les Galeries Royales Saint Hubert ont leur cinéma ! Construit en 1939 par l’architecte Paul Bonduelle, le Cinéma Galeries est classé depuis 1993 en raison de son histoire et de son style qui oscille entre Art déco et Modernisme avec quelques touches romanes. Véritable institution, il a soufflé ses 80 bougies en 2020, ce qui fait d’ailleurs de lui le plus vieux cinéma de Bruxelles !

Comme aiment à le dire les fidèles cinéphiles qui le fréquentent, le Cinéma Galeries n’est pas un lieu «  placé sous le signe des blockbusters et du pop-corn » et se consacre avec gourmandise et curiosité aux films d’auteur, au jeune film belge et aux productions rares. Après les projections, débats, discussions, expositions dédié au cinéma indépendant et à l'art contemporain battent leur plein.

Le + : Avis aux expats ! Au cinéma Galerie des sessions sur mesure sont consacrées aux anglophones, avec, notamment, des sous-titres en anglais. Go got it guys !

Je découvre sur agenda.brussels!

Le Stockel

Le Stockel

Sa façade azur est un véritable petit coin de ciel bleu à deux pas de la place Dumont dans la commune de Woluwe Saint-Pierre. Avec son unique écran cette petite salle authentique propose le meilleur et  «laisse le moins bon aux multiplexes » comme elle aime à le dire. Remis à neuf en 2020, le Stockel a su garder un esprit 50’s tout en se modernisant. Entrée rénovée, nouveaux fauteuils et déco rafraîchie, ce ciné de quartier a retrouvé l’éclat de sa jeunesse ! Pour ne rien gâcher, avec des séances à un prix démocratique de 7 euros, il est l’un des moins chers de toute la capitale, tout en offrant une programmation à la pointe.

Le  + : L’un des rares (voire le dernier) vrai cinéma de quartier encore existant en périphérie de la capitale avec l’âme d’un vrai ciné de proximité.

Je découvre sur agenda.brussels!

A lire aussi...

Voir plus