Musées et galeries bruxelloises : talents contemporains au féminin

Afficher/cacher le menu
©Lalla Essaydi, Harem #18 Triptysch, 2009 – Portrait of a Lady, Fondation Boghossian
Publié le 04/04/2022
Par Mylène

Les arbres bourgeonnent et vos envies de sorties aussi ? Ce printemps, le cœur de Bruxelles bat plus que jamais au rythme de l’art contemporain et nombreuses sont les expositions qui soulignent le talent des artistes femmes. Plasticiennes, peintres ou designer, de Charlotte Perriand à Kiki Smith en passant par Marthe Wéry, les musées et galeries bruxelloises offrent un beau panorama de la création féminine.

Portrait of a Lady – une expo dédiée à la représentation des femmes

Expo phare de ce printemps, Portrait of a Lady illustre, à travers une série d’œuvres d’art, la représentation de la femme depuis la préhistoire jusqu’à aujourd’hui. Elle fait dialoguer différentes cultures et civilisations d’orient et d’occident, en réunissant une sélection de pièces anciennes et contemporaines. On y croise, entre autres, la fascinante Reine de Saba, le travail des plasticiennes contemporaines Cindy Sherman et Ariane Loze et une poignée d’avant-gardistes tels qu’Henri Matisse ou Berthe Morisot.

Portrait of a lady – Fondation Boghossian > 04.09.22

© Wide World Press-New york Times, DR (droits réservés) – Charlotte Perriand. Comment voulons-nous vivre? Politique de photomontage, Design Museum Brussels

Figures de la modernité

Trois musées font la part belle à des artistes pionnières de la modernité tout en soulignant leur liberté créatrice et leur audace. Le Design Museum Brussels pose un regard inédit sur l’iconique Charlotte Perriand en dévoilant son incroyable collection de photographies et certains de ses photomontages. A la Patinoire Royale – Galerie Valérie Bach, ce sont les abstractions géométriques de la peintre bruxelloise Marthe Wéry qui déploient leur aura minimaliste. L’occasion de redécouvrir le travail précurseur de cette artiste hors du commun. Enfin, Huguette Caland fait impression au Wiels avec ses toiles colorées aux courbes sensuelles qui évoquent la libération des corps dans les années 60.

Charlotte Perriand. Comment voulons-nous vivre? Politique de photomontage – Design Museum Brussels 01.04. > 28.08.2022

Marthe Wéry,  Au gré de ses « déplacements » – La Patinoire Royale – Galerie Valérie Bach  > 07.05.22

Huguette Caland, Tête à tête – Wiels  > 12.06.22

Louise Bourgeois in her Brooklyn studio with her granite sculpture Eyes in 1995. © The Easton Foundation/VAGA at ARS, NY; photo: © Jean-François Jaussaud

Talents contemporains

La création contemporaine n’est pas en reste avec quelques beaux noms à l’affiche. En une trentaine d’œuvres, la petite mythologie de la plasticienne américaine Kiki Smith s’expose à la Fondation Thalie. Dans un autre registre, on se laisse hypnotiser par les abstractions géométriques de la jeune Tanya Goel aux Musées Royaux des Beaux-arts. Ses œuvres nous emmènent dans une autre dimension, aux frontières de l’art optique. Côté photographie, Hangar propose une double expo qui s’articule autour de deux femmes exceptionnelles, la photographe et vidéaste espagnole Isabel Muñoz et l’incontournable Louise Bourgeois que l’on redécouvre au fil de portraits intimes. Enfin, toute fin avril, c’est Els Dietvorst, lauréate du Belgian Art Prize 2021, qui sera mise à l’honneur à la Centrale for Contemporary Art et à Bozar. Une double exposition qui permettra une immersion passionnante dans l’univers de la plasticienne belge.

Kiki Smith, Inner Bodies – Fondation Thalie > 01.05.22

Tanya Goel, Optics and Duration – Musées Royaux des Beaux-arts de Belgique, 01.04 > 07.08.22

Isabel Muñoz, Trance’n’dance – Hangar Photo Art Center, 22.04 > 18.06

Jean-François Jaussaud, Louise Bourgeois: Intimate Portrait – Hangar Photo Art Center, 22.04 > 18.06

This is what you came for, The Barra Movement (Ft.Els Dietvorst) – Bozar et Centrale for Contemporary Art,  28.04 > 18.09.2022